Cristaux dans les oreilles : comprendre ce phénomène

par | 28 Déc, 2021 | Santé | 0 commentaires

Des cristaux dans les oreilles ? Oui ! Si tout le monde sait que nous possédons tous des oreilles, peu sont en revanche au courant que nous avons également des « oreilles internes » pavées de cristaux et qu’elles ont un rôle primordial. En effet, ces oreilles internes ne jouent pas seulement un rôle en rapport avec notre audition.  Elles comptent également parmi les éléments qui garantissent notre équilibre. C’est de ces oreilles internes que partent les signaux d’orientation jusqu’au cerveau.

L’oreille interne est recouverte d’une membrane dans laquelle nous retrouvons des « cristaux ». Composés de carbonate de calcium, ces derniers participent activement au bon équilibre du corps humain. Il peut arriver, pour plusieurs raisons, que les signaux d’orientation soient brouillés par le détachement de ces cristaux.

Dans cet article, nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur les cristaux de l’oreille interne, ce que leur déplacement ou leur apparition peuvent provoquer et comment les remettre en place.

Cristaux dans les oreilles : de quoi s’agit-il ?

Les cristaux d’oreille aussi appelés otolithes ou poussières d’oreille. Ce sont des micro cristaux de calcium qui se retrouvent dans la membrane otoconiale, sur les cellules ciliées de l’oreille interne. Ils baignent dans le liquide endolymphatique et grâce à leur contact avec les cils des cellules sensorielles, ils permettent à l’oreille d’envoyer des signaux au cerveau. Ce dernier reconnaîtra alors automatiquement la position de la tête. Ce mécanisme permet de garantir l’équilibre de tout le corps.

Il peut arriver que, lors d’un changement brusque de la position de la tête ou d’un traumatisme crânien, des cristaux se déplacent vers l’ampoule. L’ampoule, c’est la zone où se croisent les différents canaux de l’oreille. Une formation de cristaux à cet endroit peut provenir de modifications métaboliques peu connues qui surviennent généralement après 50 ans.

Leur déplacement et leur présence au niveau de l’ampoule aura pour conséquence de désorienter votre cerveau, de vous déséquilibrer et, au final, de provoquer des vertiges appelés vertiges positionnels paroxystiques bénins ou VPPB.

Cristaux dans les oreilles : quels en sont les symptômes ?

La formation de cristaux pathologiques ou la migration de ceux existant vers l’ampoule entraîne plusieurs symptômes. Parmi celui qui est immédiat, c’est la perte d’équilibre caractérisée par un vertige paroxystique bénin positionnel. Comme cela est indiqué dans leur appellation, les vertiges paroxystiques bénins positionnels sont bénins. Ils sont handicapants, notamment pour les personnes âgées en perte d’autonomie, mais ne représentent pas un énorme danger pour la santé.

Ces vertiges sont brusques : aucun signe annonciateur ne les précède. Ils se manifestent lorsqu’on passe d’une position debout à une position couchée, d’une position couchée à une position assise ou encore quand on se couche sur le flanc gauche puis sur le plan droit et vice versa. Un mouvement un peu trop rapide de la tête peut également les provoquer.

Vous aurez, pendant en moyenne deux minutes, la désagréable sensation que la pièce tourne autour de vous.
Cette sensation, dans les cas les plus intenses, peut être accompagnée de mouvements involontaires des yeux, de nausées et vomissements.

Il faut préciser que ces symptômes ne sont pas douloureux, mais s’accentuent avec l’avancée de l’âge.

Comment détecter la présence de cristaux dans les oreilles ?

L’intensité de ces différents symptômes est plus ou moins intense selon le sujet. En effet, ils peuvent durer plusieurs jours et disparaître brusquement, puis revenir à la charge. Nous vous recommandons de consulter un médecin ORL afin d’être diagnostiqué et traité si besoin.

Pour détecter la présence de cristaux au niveau de l’ampoule, le médecin ORL pratiquera un ensemble d’examens cliniques. Après un examen ORL complet, il pourra effectuer la manœuvre de Dix et Hallpike.
Cette manœuvre permet de diagnostiquer le vertige positionnel paroxystique bénin. Pour le patient, elle consiste à se mettre dans plusieurs positions, aidé de son médecin. Ces différentes postures sont censées déplacer les cristaux dans l’oreille interne et provoquer un vertige. En fonction du temps que met l’apparition d’un vertige ou encore de la position qui provoque le vertige, le médecin sera capable d’effectuer un diagnostic.

Le médecin peut également pratiquer un test oculaire. Ce dernier consiste à tourner la tête du patient à gauche et à lui demander de s’allonger sur le dos. Le mouvement doit être répété pour le côté droit afin de vérifier les deux oreilles. En cas de présence de cristaux pathologiques, le médecin observera des mouvements répétitifs et involontaires de l’œil. Il pourra si nécessaire vous prescrire une IRM pour une confirmation du diagnostic en cas de doute, un traitement, ou vous rediriger vers un autre professionnel de l’audition.

Comment remettre ces cristaux en place ?

Il est tout aussi important de traiter les différents symptômes que de s’attaquer à leur cause elle-même.

Dans le but de calmer la crise vertigineuse, si cela est nécessaire, votre médecin vous prescrira un médicament ingérable par voie orale ou par voie intraveineuse si votre cas nécessite une hospitalisation. Pour lutter contre la nausée, il vous prescrira un médicament anti-nauséeux.

En ce qui concerne le traitement des cristaux, vous pouvez vous adresser à un médecin ORL, à un kinésithérapeute ou à un ostéopathe. Il existe de nombreuses manœuvres qu’ils pourront effectuer et qui permettront de remettre les cristaux à la bonne place. Bien évidemment, ces manœuvres mettront fin à tous les symptômes.

Il n’existe aucun traitement clinique pour éliminer les cristaux. Les manœuvres existantes permettent de les déplacer vers un endroit depuis lequel ils n’auront aucun impact sur l’équilibre. Il y a donc, logiquement, un risque de récidive.

Parmi ces manœuvres, nous avons la manœuvre d’Epley conçue par le docteur John Epley en 1980 et qui est la manœuvre la plus utilisée. C’est une méthode douce qui consiste à effectuer plusieurs mouvements censés déplacer les cristaux et les acheminer grâce à la gravité vers un endroit sans danger. Il est possible que le patient ressente des vertiges tout le long de la procédure.

La manœuvre de Semont a, elle aussi, démontré son efficacité. Il s’agit pour le médecin de provoquer un nystagmus ou mouvements saccadés et involontaires de l’œil et un vertige libératoire qui seront signe du désengorgement des canaux de l’oreille interne. Pour parvenir à ce résultat, le patient devra prendre plusieurs postures, aidé et assisté par son médecin.

À la fin de ces séances votre médecin vous équipera certainement d’un collier cervical souple, pour éviter les mouvements de tête brusques et toutes les postures qui peuvent déplacer à nouveau les cristaux.

L’innovation en termes de manœuvre, c’est la technique Foster ou la manœuvre de la demi-culbute élaborée par le docteur Carol Foster. C’est un ensemble de mouvements qu’on peut effectuer soi-même à domicile sans assistance et sans danger. Une étude publiée dans la revue “Audiology Neurotology” en 2012 conclut que la technique Foster est d’une forte utilité. En effet, elle inclut moins de vertiges et a un impact plus durable que les autres manœuvres.

Peu importe la manœuvre utilisée pour le traitement, certaines personnes seront débarrassées des symptômes après une séance. D’autres auront besoin d’en faire deux ou trois de plus.

En cas de récidive, n’hésitez pas à effectuer seul les manœuvres les plus simples. Si vous n’êtes pas sûr d’y arriver, consultez un médecin : une manœuvre mal exécutée peut entraîner d’autres problèmes.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires