Quelles sont les aides financières pour les seniors

par | 3 Fév, 2020 | Aide | 0 commentaires

Pour pallier aux difficultés financières récurrentes rencontrées par les seniors lors du passage à la retraite, il existe de nombreuses institutions qui viennent en aide à ces personnes âgées. Elles veillent au bien-être des personnes âgées en leur permettant de vivre une retraite sereine et apaisée. Alors la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) qui dirige les Caisses d’allocations familiales (CAF) offre des aides à ces personnes du 3ème âge. Ces aides pour personnes âgées sont destinées à permettre aux seniors d’affronter considérablement les situations de la vie quotidienne, notamment les dépenses de logement.

La Caisse d’allocations familiales (CAF) et l’aide financière pour retraite

La Caf aide senior met à dispositions des retraités à faibles ressources ces aides au logement.

L’aide personnalisée au logement (APL) 

Elle vise à réduire le montant du loyer ou les mensualités d’emprunt dans le cas d’une possession de propriété ou d’un  logement ancien. Par contre, le montant de l’APL prend en considération :

  • la situation familial du retraité, ainsi que le nombre de personnes à sa charge
  • le montant du loyer ou les mensualités d’emprunt
  • la valeur globale de son patrimoine

L’allocation de logement sociale (ALS) 

Cette aide financière répond au même but que l’APL. L’aide est versée au retraité allocataire qui ne peut prétendre à l’aide personnalisée au logement (APL). Elle est attribuée en fonction de la composition du foyer et du lieu de logement. Ainsi, le montant de l’ALS correspond aux mêmes critères que l’APL. Mais cette fois l’aide est versée tous les mois.

Aide personne âgée caisse de retraite

Les retraités ont la possibilité de bénéficier d’autres aides financières proposées par des institutions en charge d’une protection sociale dont les caisses de retraite.

Ces aides pour les seniors sont reparties comme suit :

L’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) 

L’ASPA est l’aide accordée aux seniors dont l’âge est de 65 ans et plus, puis dont la retraite est insuffisante voire modeste. Elle vient dans le but de leur assurer un revenu minimal afin qu’ils vivent décemment. Elle est versée par la Carsat (Assurance retraite-régime de retraite général) ou la Mutualité sociale agricole sous forme d’un complément de revenu.

La prestation de compensation du handicap (PCH) 

Cette prestation de compensation concerne les seniors de moins de 75 ans handicapées et dont le handicap a été constaté avant l’âge de 60 ans. Celle-ci est personnalisée en fonction du besoin du senior. La prestation de compensation du handicap finance l’adaptation du logement, et les aides humaines et techniques

Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

C’est une subvention départementale adressée aux personnes âgées, ayant besoin d’une aide à domicile. Pour en bénéficier il faut avoir 60 ans et plus, être en situation de perte d’autonomie nécessitant une aide, avoir un GRI (Groupe Iso-Ressource) entre 1 et 4 et enfin, résider en France.

L’aide-ménagère à domicile (aide sociale) 

C’est une aide sociale au profit des personnes âgées de 60 ans et plus ayant besoin d’aide effectuer les tâches du quotidien. Entre autres le ménage, la cuisine, l’entretien du linge, l’aide à la toilette. Cette aide est versée par le département pour financer les heures d’aide à domicile.

Les aides aux logements 

Comme indiqué précédemment ces aides aux logements sont constituées de  l’APL et l’ALS. Elles ont pour objectif de réduire les dépenses de logement du senior de 60 ans tout en l’aidant à procéder au paiement de son loyer, le remboursement de son prêt ainsi que le tarif hébergement de sa maison de retraite. Vous pouvez vous adresser auprès de la CAF de votre région pour faire une demande d’aide.

L’aide sociale à l’hébergement (ASH) 

L’ASH est adressée aux seniors de plus de 60 ans, qui sont hébergées dans une maison de retraite. Cette aide sociale contribue au financement du tarif hébergement ou de la résidence-autonomie.

Aide à l’aménagement du logement

Elle est destinée aux personnes âgées du régime général qui ont besoin d’adapter leur domicile à leur état. Et d’effectuer des travaux pour sécuriser le foyer. Alors dans ce sens, leur caisse de retraite peut accorder une aide financière. Comme pour l’installation d’un monte-escalier par exemple

Aide au déménagement pour personne âgée

La caisse de retraite peut octroyer une aide au déménagement pour les personnes âgées si elles sont en situation de fragilité. Les critères d’éligibilité sont :

  • Vos revenus
  • Votre situation familiale
  • Votre niveau de fragilité

Pour avoir plus de précisions, vous pouvez joindre directement votre caisse pour les justificatifs à fournir ainsi que l’estimation. Vous pourrez obtenir le coût du déménagement avant de procéder à la signature du devis.

Les aides fiscales

Elles portent sur la réduction et le crédit d’impôt des personnes imposables et celles non-imposables. S’agissant de la réduction d’impôt pour les personnes imposables, elle prend en compte les dépenses d’hébergement et de dépense à hauteur de 2.500 euros par personne. Concernant celui du crédit d’impôts pour les personnes non-imposables, les seniors peuvent bénéficier du crédit en faisant appel à un service d’aide à domicile ou s’ils emploient directement une aide à domicile.

L’aide au retour à domicile après hospitalisation (ARDH)

L’ARDH est accordée aux personnes âgées de plus de 55 ans pour 3 mois après l’hospitalisation. Ceci en vue d’améliorer leur cadre de vie et les accompagner vers leur rétablissement.

La couverture maladie universelle Complémentaire (CMU-C)

La CMU-C gratifie les seniors d’une prise en charge intégrale pour les soins. Les conditions : avoir une situation stable et régulière sur le territoire français et ce depuis plus de 3 mois, ensuite avoir un revenu mensuel, inférieur au montant fixé.

L’aide au paiement d’une complémentarité santé (ACS)

L’ACS vient en soutien aux personnes dont les ressources sont faibles mais tout de même supérieures au plafond ouvrant le droit à la CMU-C

L’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI)

Elle concerne les personnes en situation d’invalidité, c’est-à-dire qui ont une capacité de travail réduite de 2/3. Pour en bénéficier, vous devez bien avant percevoir une retraite de réversion ou d’une pension d’invalidité de veuf ou veuve, ensuite une retraite anticipée pour handicap, enfin d’une retraite anticipée pour pénibilité. Le montant de l’allocation supplémentaire d’invalidité est calculé à partir de la situation familiale, la différence entre le plafond de ressources imposé et les revenus du senior.

Agirc-Arrco aide financière

L’institution mène des actions sociales en vue d’apporter leur soutien aux personnes âgées et fragiles. Agirc-Arcco s’engage à faciliter l’autonomie des seniors à domicile et veille à les accompagner dans les démarches d’hébergement. Depuis 2010, les régimes de retraite complémentaire Agirc-Arcco ont mis en place des prestations pour accompagner les personnes agréées à leur domicile. En cas de perte d’autonomie, ils peuvent orienter ces derniers vers des établissements.

A qui vous adresser pour bénéficier des aides (Caisse de retraite) ?

Les Caisses de retraite

  • CNAV : Caisse nationale d’assurance vieillesse
  • CARSAT : Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail
  • CGSS : Caisse générale de sécurité sociale
  • CSS : Caisse de sécurité sociale
  • MSA : La Mutualité sociale agricole

Les Caisses de retraite complémentaire

  • ARRCO : Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés
  • AGIRC : Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres
  • IRCANTEC : Institution de retraite complémentaire des agents non titulaire de l’Etat et des collectivités publiques
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires